Le métier d’expert-comptable, l’art d’écouter et d’avoir le goût du chiffre

Le métier d’expert-comptable est une profession libérale et à la fois réglementée. Pour devenir expert-comptable, il faut passer le DEC (diplôme d’expert-comptable) qui s’acquiert après l’obtention d’un DCG (Diplôme de comptabilité et gestion) et du DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion). Exercer dans le monde l’expertise de comptabilité va bien au-delà de la certification et la tenue des comptes. En quelques lignes, je vous invite à vous immerger dans un monde fait de chiffre où l’erreur n’a pas sa place.

La mission !

En entreprise comme en cabinet d’expertise comptable, exercer le rôle d’expert-comptable exige l’obtention du diplôme d’expertise comptable (DEC). L’expert dit également être inscrit sur le tableau de l’ordre des experts comptables. Nombreuses sont ses attributions s’il exerce ses fonctions dans en libéral, en société ou en entreprise. D’une manière générale, son rôle, en cabinet, est de gérer le portefeuille de différents clients. Au sein d’une entreprise, il est directement rattaché au service administratif et financier dont, la plupart du temps, il en est le cadre supérieur.
Vu l’importance de son titre, ses missions se diversifient d’un client à un autre. Outre les rôles cités auparavant, l’expert-comptable assure la révision et l’appréciation de la compatibilité d’une société ou d’une entreprise, il atteste la sincérité et la régularité des comptes, et il est chargé de la tenue et de la surveillance de la finance des entreprises.

L’environnement relationnel et les conditions de travail

Dans une entreprise, l’expert-comptable est un chef d’entreprise et surtout un manager. Il gère en même temps le cabinet, la vie de société et le personnel. Doté d’une excellence sens de la communication, il est garant de la bonne relation entre les clients tout en leur accompagnant et leur prodiguant des conseils sur la comptabilité de leur entreprise.
Au niveau des conditions de travail, l’expert-comptable est souvent appelé à faire face à des pics d’activité. Ceci est se produit essentiellement à partir du mois de janvier à fin avril car cette période relate la finalisation des bilans des entreprises.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s